Exploration et explorateurs du Sahara

Le Sahara était connu des géographes et des voyageurs arabes depuis le Moyen-âge, et c’est grâce à certains de ces auteurs aux semelles de vent, tels Ibn Batouta, au XIVe siècle, puis, à la Renaissance, qu’Alwazzan (dit Léon l’Africain) que les Européens ont acquis une connaissance indirecte au moins des grandes routes que suivaient les caravanes depuis des temps immémoriaux. Mais avant 1800 le grand désert n’avait pratiquement jamais été parcouru par les Européens.

Lire la suite sur Imago Mundi

La présente bibliographie vise à signaler des ouvrages et articles de périodiques sur l’exploration et les explorateurs du Sahara(1).

Si ces documents font partie des collections de la BU des Deux Lions, nous faisons un lien vers la notice du catalogue du SCD de Tours. D’autres liens pointent, soit vers une version numérisé du document, soit vers un article de ce carnet qui lui est consacré.

Par ailleurs l’exploration et la conquête du Sahara ont été accompagnée de la réalisation de cartes du Sahara qui font l’objet d’un document particulier.

Le présent document, par nature incomplet, fera l’objet de mises à jour régulières. Dernière mise à jour : 15 septembre 2023.

Continuer la lecture de Exploration et explorateurs du Sahara

Première exploration du Sahara occidental : relation d’un voyage du Sénégal au Maroc, 6 janvier-25 mai 1850 par Léopold Panet

Hérité de la bibliothèque d’URBAMA, l’ouvrage dont vous pouvez voir la couverture ci-contre est paru en 1968 à Paris. Il a été publié par Le livre africain, maison d’édition active entre 1960 et le début des années 1980. Son introduction est écrite par l’historien de l’Afrique Robert Cornevin et son préfacier n’est rien moins que le président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor.

Continuer la lecture de Première exploration du Sahara occidental : relation d’un voyage du Sénégal au Maroc, 6 janvier-25 mai 1850 par Léopold Panet

Sources arabes de l’histoire africaine

Parmi les ouvrages hérités d’Urbama, nous avons récemment remarqué les actes d’un colloque tenu à Rabat en avril 1987 et édité en 1995 par l’Unesco sous le titre Sources arabes de l’histoire africaine. Notre exemplaire est le seul signalé dans le Sudoc. Il est vrai que, bien que cette publication soit en français, les contributeurs viennent essentiellement du Maroc. Les autres sont originaires d’Algérie, de Tunisie du Burkina Faso, de Madagascar, du Sénégal, des États Unis… et aucun de notre pays.

Sur la même thématique, nos collègues de la BU des Tanneur ont un exemplaire du Recueil des sources arabes concernant l’Afrique occidentale du VIIIe au XVIe siècle : Bilād al-Sūdān, paru aux Éditions du CNRS en 1975, et rééditée en 1985. Il s’agit de la version remaniée de la thèse de doctorat de Joseph Cuoq soutenue en 1973 à l’université de Paris I sous la direction de Raymond Mauny. Nous vous renvoyons au compte rendu de cet ouvrage par Yves Marquet dans le n° 231 de 1976 d’Outre-Mers.

Le Prix Aga Khan d’Architecture et ses publications à la BU des Deux Lions

Le Prix Aga Khan d’architecture (AKAA) est un prix décerné par la Trust Aga Khan pour la culture (AKTC), une agence du Réseau de développement Aga Khan (AKDN) et instauré par Karim Aga Khan en 1977 pour récompenser l’excellence en architecture dans les sociétés musulmanes. Il est décerné tous les trois ans à des projets qui établissent de nouvelles normes d’excellence en matière d’architecture, de pratiques de planification, de préservation historique et d’architecture paysagère.

Voir dans Archnet la collection AKAA avec :

  • les lauréats par cycle et par site, classés par ordre alphabétique de pays.

Voir dans Wikipédia la liste des projets présentés.

Voir dans le SUDOC les notices et localisations des différentes publications liées au AKAA.

Extrait de : J. Hensens. Qsours et Qasbas du Maroc. 1986
Brochure pour la cérémonie de remise des prix 1986, Maroc
Continuer la lecture de Le Prix Aga Khan d’Architecture et ses publications à la BU des Deux Lions

Les publications du Center for Contemporary Arab Studies

Parmi les collections héritées de la MSH Val de Loire et d’Urbama figurent 18 documents publiés par le Center for Contemporary Arab Studies (CCAS) créé en 1975(1) au sein de la Georgetown University, Il existe toujours et 41 de ses publications datées de 1977 à aujourd’hui(2), sont localisées dans le SUDOC, souvent en un nombre d’exemplaires très limité.

Celles présentes dans nos collections sont parues entre 1977 et 1987(2) et se répartissent essentiellement dans les collections suivantes :

  • La collection CCAS Studies se divise deux séries dont les titres signalés dans le SUDOC sont tous présents à la BU Des Deux Lions : 2 titres parus en 1978 et 1979 dans les CCAS Studies in Arab Development ; 3 titres parus en 1980 dans CCAS Studies in Arab-American Relations.

Les documents autres documents sont essentiellement des actes de symposiums organisés par le Center for Contemporary Arab Studies :

Continuer la lecture de Les publications du Center for Contemporary Arab Studies

Les Khroumirs : changements politiques et religieux dans la période 1850-1987 par Bernhard Venema

Publié en 1990 par les presses de l’université libre d’Amsterdam (VU University Press), Les Khroumirs : changements politiques et religieux dans la période 1850-1987 a pour auteur Bernhard Venema, alors enseignant à l’Université Libre d’Amsterdam. L’ouvrage est assez rare, n’étant localisé que dans 4 bibliothèques participant au SUDOC. D’une manière générale il n’existe que peu de documents localisé dans le SUDOC sur les Khroumirs et la Khroumirie. Pourtant, c’est sous le prétexte de combats entre tribus algériennes et tribus khroumirs en territoire algérien que Jules Ferry avait encouragé à l’annexion de la Tunisie, en 1881.

Les Beni M’Guild du Nord : étude géographique de l’évolution récente d’une confédération semi-nomade par Gaston Beaudet

Fig. 1 – Les grands traits du relief et des finages.
Extrait de l’étude de Gaston Beaudet.

Parmi les documents du fonds Albert André se trouve un tiré extrait-à-part de 78 pages extrait du n° 13 de 1969 de la Revue de géographie du Maroc. Intitulé Les Beni M’Guild du Nord : étude géographique de l’évolution récente d’une confédération semi-nomade. C’est un document assez rare, puisque 4 exemplaires seulement sont localisés dans le SUDOC. Il est consacré aux Aït M’Guild ou Beni M’Guild, une tribu, ou plutôt une fédération de tribus berbères du Moyen Atlas central : la carte ci-dessus distingue pas moins de 12 “petites tribus” divisées en 41 “fractions”.

Continuer la lecture de Les Beni M’Guild du Nord : étude géographique de l’évolution récente d’une confédération semi-nomade par Gaston Beaudet

Tableaux d’assemblage des cartes de l’Algérie

Pour nous aider dans l’inventaire des cartes de l’Algérie que nous sommes en train d’effectuer et notamment pour mieux repérer nos lacunes, nous utilisons les tableaux d’assemblage que nous avons pu trouver sur internet et que nous vous proposons dans la webographie ci-dessous, ainsi que de le document pdf suivant :

Mise à jour du 17 octobre 2023. Chronique reprise, modifiée et réactualisée dans Tableaux d’assemblage de séries cartographiques sur le monde arabe.

Continuer la lecture de Tableaux d’assemblage des cartes de l’Algérie

Les Chaanba par Auguste Caumeille et quelques autres auteurs : bibliographie

Édité en 1968 par le Centre national de la recherche scientifique, Les Chaanba : leur nomadisme : évolution de la tribu durant l’administration français est un livre publié post mortem d’Auguste Cauneille (1911-1965). Comme l’étude que le capitaine Querleux avait consacrée aux Zemmour en 1915, l’ouvrage appartient à un genre aujourd’hui disparu : la monographie de tribu, écrite par un administrateur français, souvent militaire, en Afrique du Nord. De 1939 à 1945, le capitaine Cauneille a été en poste à Tindouf, aux confins de l’Algérie, du Maroc et de la Mauritanie, et a longuement “nomadisé” dans ces terres sahariennes. Le nomadisme est d’ailleurs au cœur de son ouvrage , qu’il s’agisse de l’étudier en tant que réalité vécue par les Châamba ou Chaânba ou de l’opposer au mode de vie des sédentarisés qui tend à le supplanter(1).

Continuer la lecture de Les Chaanba par Auguste Caumeille et quelques autres auteurs : bibliographie

L’esclavage et son abolition dans le Maghreb et le monde arabe. Quelques pistes

A l’occasion de l’acquisition d’Un esclave entre deux empires : une histoire transimpériale du Maghreb paru dernièrement aux éditions du Seuil, nous vous signalons le projet de recherche porté par l’auteur de cet ouvrage, l’historien M’hamed Oualdi.

Intitulé « Voix d’Esclaves », il vise à comprendre la fin des esclavages au travers des paroles des esclaves et de leurs descendants européens, africains au Maghreb, et maghrébins en Europe, tout en contribuant à écrire une histoire connectée du Maghreb. Ce projet a déjà donné lieu à quelques publications, dont l’ouvrage cité, initialement publié en 2020 par la Columbia University Press sous le titre A slave between empires : a transimperial history of North Africa.

Continuer la lecture de L’esclavage et son abolition dans le Maghreb et le monde arabe. Quelques pistes
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search