Antonio Cavilla (1867-1908), photographe britannique à Tanger

Photographie réalisée vers 1872. Attribuée à “A. Cavilla Tanger”. Vue la date, elle ne peut pas être d’Antonio Cavilla, né en 1867. L’attribution s’explique par le fait qu’Antonio a sans doute récupéré le fonds photographique de son oncle Alexander.
Zoom

Notre précédent billet sur les ouvrages de José Lerchundi, nous amène à nous intéresser aux deux photographies représentant l’auteur et à celui qui les a réalisées : A. Cavilla. Il semblerait que sous cette indication se cachent successivement deux photographes : Alexander Cavilla, photographe travaillant au sein du studio “Cavilla y Bruzón” à Gibraltar, puis son neveu, Antonio, né à Gibraltar en 1867, d’un Gibraltarien, et d’une Tangéroise d’origine française.

Ce derniers installe son studio photographique à Tanger en 1885, dans une impasse du Zoco Chico, quartier fréquenté des légations et des touristes, près de l’hôtel des Gourmets. Il se déplace également à Tétouan, à Rabat, à Marrakech. Par ailleurs, l’activité de portraitiste se poursuit dans le studio de Gibraltar. Mais ne serait-ce pas son oncle ?

Photographie réalisée vers 1892.
Zoom

Ses images ont été reprises par de nombreux journaux de presse anglaise et espagnole de l’époque. Un album de 16 photographies fut publié dans les années 1880 sous le titre Tangier Views. Le photographe a pratiqué différent genre : photos de studio, intérieurs, paysages urbains ou ruraux, rassemblements et défilés divers. Les modèles féminins sont assez nombreux, les portraits d’hommes, tels ceux de José Lerchundi, plutôt rares.

Antonio Cavilla décède à 41 ans. Le 2 septembre 1908, le journal français Le Temps publie une annonce où il est question de la vente prochaine d’une grande collection de photographies.

Pour en savoir plus sur ce photographe, nous vous invitons à consulter les informations données sur les sites Ce Maroc bien aimé et Maison De La Photographie de Marrakech et surtout sur Antonio Cavilla Photographer, un blog que lui a consacré Carol Honorio dont les recherches permettent de distinguer Antonio Cavilla de son oncle Alexander et d’établir une chronologie plus précise de sa présence à Tanger. Voir aussi de la même auteure Antonio Cavilla british photographer in Morocco 1885 – 1908.

Les photographies originales d’Antonio Cavilla peuvent être consultées sur les sites suivants :



Citer ce billet
Jean Stouff (2023, 2 octobre). Antonio Cavilla (1867-1908), photographe britannique à Tanger. Ressources sur le Maghreb et le Monde arabe. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/trov

Publié par

Jean Stouff

Bibliothécaire à la BU des Deux Lions (Tours). Ancien étudiant d'histoire.

2 réflexions au sujet de « Antonio Cavilla (1867-1908), photographe britannique à Tanger »

    1. C’est à nous de vous remercier pour la richesse de votre très intéressant blog qui nous a été fort utile pour l’identification de ce photographe méconnu.
      Bien cordialement,
      Jean Stouff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search