Le Sahara par Émile-Félix Gautier

Émile-Félix Gautier, géographe saharien

Abrégé de sa vie

Né en 1864 à Clermont-Ferrand, le géographe et ethnographe Émile-Félix Gautier fait partie des figures des études sahariennes dans les premières décennies du XXe siècle. Normalien et agrégé, il part pour à Madagascar où il passe sept ans, de 1892 à 1899, d’abord dans le cadre d’une mission géographique, puis comme directeur de l’enseignement. Il y trouve la matière de sa thèse de doctorat de géographie soutenue en 1902 sur la Géographie physique de Madagascar. Cependant, c’est bien en Algérie, à l’université d’Alger, et dans le Grand Désert, au côté du général Laperrine, qu’il trouve les principaux sujets de ses ouvrages et de ses articles de 1900 à sa mort à Pontivy en 1940.

Continuer la lecture de Le Sahara par Émile-Félix Gautier

Le Sahara dans les articles publiés dans les Annales de géographie

La BU des Deux Lions dispose d’une collection quasiment complète des Annales de géographie depuis le premier tome de 1892, date de leur Création par Paul Vidal de La Blache. Accueillant les travaux des plus grands géographes français et étrangers, cette revue généralisteouverte à tous les courants scientifiques a publié des travaux de géographie tant physique qu’humaine et privilégié l’étude des milieux et des relations entre les sociétés et leurs territoires.

Ce périodiques est également accessible en ligne sur Persée pour tous les tomes parus depuis l’origine jusqu’en 2006 sur Persée, puis sur Cairn à partir de 2007.

Les documents sur le Sahara parus entre 1892 et 2006 sont très nombreux (1061), notamment des articles et notes critiques (417) et des références bibliographiques (366), ces dernières sous trois formes : notes bibliographiques (105), comptes-rendus (158) et ouvrages reçus (103). S’y ajoutent d’autres documents (239), dont des notes biographiques (18) sur des géographes ayant travaillé sur le Sahara.

Comme il n’est pas question d’en faire ici le recensement complet, nous nous contenterons de vous renvoyer à la revue numérisée dans Persée et Cairn ou aux collections papier de vos bibliothèques tout en vous signalant la carte et les cinq articles suivants.

Continuer la lecture de Le Sahara dans les articles publiés dans les Annales de géographie

Article “SAHARA ALGÉRIEN” du Nouveau dictionnaire de géographie universelle par Louis Vivien de Saint-Martin

Le Nouveau dictionnaire de géographie universelle et ses auteurs

Le Nouveau dictionnaire de géographie universelle est un ouvrage 9 volumes publiés de 1879 à 1900. Commencé par le géographe Louis de Vivien de Saint-Martin (1802-1896), également auteur d’une Histoire des découvertes géographiques et d’un Atlas universel de géographie, il a été poursuivi par Louis Rousselet

Les 9 volumes de l’ouvrage correspondent à 7 tomes parus de 1879 à 1895 et 2 suppléments datés de 1897 et 1900.

Continuer la lecture de Article “SAHARA ALGÉRIEN” du Nouveau dictionnaire de géographie universelle par Louis Vivien de Saint-Martin

Le Sahara, le Maghreb et le monde arabe dans la Nouvelle géographie universelle par Élisée Reclus

Élisée Reclus, “père” atypique de la géographie en France

Élisée Reclus est l’un des plus célèbres géographes français du XIXe siècle. Personnalité atypique, anarchiste, grand voyageur, amoureux de la nature, il est resté longtemps méconnu. Les géographes contemporains l’ont redécouvert à partir des années 1960-1970, période de foisonnement idéologique et de prise de conscience environnementale. Reclus répond dans ses écrits à ses deux quêtes : ses idéaux anarchistes (L’Anarchie ; L’Évolution, la Révolution et l’Idéal anarchique ; Du sentiment de la nature dans les sociétés modernes…) et son rapport à la nature (Histoire d’un ruisseau ; Histoire d’une montagne…)

Le GIP-Reclus de Robert Brunet et la maison d’édition homonyme lui sont dédiés.

La Nouvelle géographie universelle, le Maghreb et le monde arabe

La BU des Deux Lions a dans ses collections sa “trilogie géographique“, et notamment les volumes de sa Nouvelle géographie universelle : La Terre et les hommes parus entre 1887 et 1894. Cette somme géographique a été rédigée pendant son exil en Suisse après sa participation active à la Commune de Paris. Cela se retrouve dans le choix de certains de ses collaborateurs : les différents tomes sont illustrés par son ami, le cartographe anarchiste suisse Charles Perron, ou encore par André Slom, également ancien communard.

Chaque tome aborde une zone géographique. Dans la liste ci-dessous, ceux concernant le Maghreb et le monde arabe sont indiqués en gras.

  • NB : Dans la suite de cette chronique, les liens vers les volumes, chapitres, cartes et gravure pointent vers les exemplaires reproduits dans Gallica.
Continuer la lecture de Le Sahara, le Maghreb et le monde arabe dans la Nouvelle géographie universelle par Élisée Reclus

Le Sahara dans les collections de la BU des Deux Lions

Le Sahara est bien présent dans les collections de la BU des Deux Lions. Il est vrai que Jean Bisson, un des membres d’URBAMA, en était un spécialiste. Nous voudrions vous donner ici un panorama des divers documents concernant le Grand Désert conservés dans nos collections, panorama qui sera complété par des articles spécifiques.

Voir aussi l’article Exploration et explorateurs du Sahara.

Dernière mise à jour : 15 septembre 2023.

Documents cartographiques

Nous vous avons déjà proposé un article concernant les séries de cartes du Sahara au 1:200 000 et au 1:500 000. Comme le traitement de notre fonds cartographique sur le Maghreb et le monde arabe est en cours, il n’est pas impossible que nous ayons à revenir sur d’autres documents cartographiques.

De plus, les articles et les livres indiqués plus loin comportent souvent des cartes. En voici quelques exemples :

  • Cartes diverses dans le tome XI de la Nouvelle géographie universelle d’Élisée Reclus.
Continuer la lecture de Le Sahara dans les collections de la BU des Deux Lions

Travaux de l’Institut scientifique chérifien

L’Institut Scientifique Chérifien a été créé le 24 janvier 1920. Cet établissement, qui est le plus ancien établissement universitaire de recherche au Maroc, a joué un rôle fondamental dans le développement de la recherche dans des domaines tels que la météorologie, la géologie, la géophysique, la géomorphologie, la télédétection, la zoologie et la botanique.

La collection de ses travaux, d’abord intitulée Travaux de l’Institut scientifique chérifien, puis Travaux de l’Institut scientifique, se divisent en 4 séries créées au début des années 1950. Les listes de leurs fascicules sont disponibles sur le site de l’actuel Institut Scientifique.

Sur les 137 titres publiés, une bonne partie est localisée dans le SUDOC dont 11 à la BU des Deux lions.

SériesSite ISSUDOCBU 2 Lions
Zoologie61 titres41 résultats0 titre
Botanique44 titres37 résultats3 titres
Générale8 titres7 résultats2 titres
Géologie et Géographique Physique24 titres22 résultats6 titres
  • NB : résultats ne signifie pas titres, car il existe souvent dans le SUDOC plusieurs notices doublons pour un seul titre. Tel est le triste sort des catalogues collectifs…

Comme la BU des Deux Lions conserve des exemplaires de 6 fascicules sur 24 de la Série Géologie et Géographique Physiques , il nous a semblé intéressant de lui consacrer le document ci-dessous.

Continuer la lecture de Travaux de l’Institut scientifique chérifien

Les Zemmour, études ethnographiques et historiques

La BU des Deux Lions conserve dans ses collections un tiré-à-part intitulé Les Zemmour, étude ethnographique d’après le Questionnaire de la résidence Générale de France au Maroc. Parue initialement dans le volume 1, fascicule 2 des Archives Berbères datée de 1915, cette étude accessible sur Gallica et la Cinumed a pour auteur le capitaine Querleux, chef du bureau de renseignement de Tiflet. S’agit-il du capitaine Jules Albert Octave Querleux, né le 6 mars 1882 à La Fère (Aisne) et mort pour la France 15 mars 1919 dans le 16e arrondissement de Paris à l’âge de 37 ans ? Cela reste à vérifier…

Notre exemplaire porte le tampon de la bibliothèque d’URBAMA et un ex-libris manuscrit, “G. Marcy”. Georges Marcy (1905-1946) était un orientaliste berbérisant ayant séjourné dix ans au Maroc, de 1928 à 1937. Il travaillait à la fin de sa vie à un ouvrage sur le droit coutumier des Zemmours édité post-mortem en 1949 par Émile Janier (1909-1958), alors directeur de la Médersa de Tlemcen.

Pour plus d’informations sur cette confédération de tribus berbères du Moyen Atlas dont le territoire actuel commence à environ 25 km à l’est de Rabat, nous vous conseillons un long article de Marcel Lesne, “Les Zemmour, essai d’histoire tribale”, paru en trois parties dans les volumes des années 1966 et 1967 de Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée.

L’auteur connait bien le sujet, puisqu’il a soutenu à Paris en 1959 une thèse de doctorat en Lettres, Evolution d’un groupement berbère : les Zemmour, dont la BU des Deux Lions conserve un exemplaire, et une thèse complémentaire de doctorat en Géographie, Histoire d’un groupement berbère : les Zemmour.

Plus récemment, Hammou Belghazi a soutenu en 2003 à l’université de Besançon une thèse de doctorat en sociologie sur la mutation du mode d’existence des Zemmour, dont la version remaniée a été éditée en 2008 par l’Institut Royal de la Culture Amazighe de Rabat.

La recherche est structurée autour de TADA : un pacte bilatéral de pondération tribale, établi prés d’un édifice sacré, par l’échange de repas rituels (généralement un couscous arrosé de lait de femme) entre les groupes concernés (clans et/ou tribus).

Lire la suite du résumé de la thèse sur Theses.fr

Sur ce rituel de pondération, lire aussi l’article d’Hammou Belghazi paru en 1998 dans le n° 15-16 d’Études et documents berbères.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2023.

Initiation au Maroc

Exemplaire de l’édition de 1932. BU Deux Lions

La première édition de l’Initiation au Maroc a été publié en 1932 par l’Institut des hautes études marocaines. Y ont collaboré l’islamisant Évariste Lévi-Provençal (1894-1956), le géographe Jean Célérier (1887-1962), les linguistes Georges Séraphin Colin (1893-1977) et Émile Laoust (1876-1952), l’archéologue et historien de l’art Henri Terrasse (1895-1971) et le juriste I. Calvet.

L’ouvrage est accompagné d’une carte kilométrique des routes et chemins de fer au 1:1 500 000 imprimé par le Service Géographique de l’Armée en juin 1932. Cette dernière porte la mention “Carte annexée à l’ouvrage Initiation au Maroc“. Il existe dans dans Gallica plusieurs exemplaires d’éditions ou postérieures, celle de 1934 étant celle qui se rapproche de celle jointe à notre ouvrage.

Continuer la lecture de Initiation au Maroc

Chercheurs ayant travaillé ou travaillant sur le monde arabe

Ce document est par nature incomplet et fera l’objet de mises à jour régulières.

Voir les sites suivants :

Voir aussi les documents suivants dans ce carnet :

Les cartes du Sahara

Parmi les cartes du Maghreb et notamment de l’Algérie conservées à la BU des Deux Lions, nous souhaitons faire ici une place à part à celles consacrées au Sahara et notamment aux cartes au 1: 200 000 publiées dans les derniers temps de la colonisation et dans les toutes premières années de l’indépendance algérienne.

Voir aussi ce qui concerne :

Petite histoire des cartes du Sahara

Une histoire d’échelles

Jusqu’alors il n’existait aucune carte précise de cette zone géographique. Celles réalisées au cours du XIXe siècle étaient d’échelles beaucoup trop petites à l’exception des itinéraires

A partir des années 1920, le Service Géographique de l’Armée avait publié, dans sa série de cartes de l’Afrique au 1:500 000, une sous série intitulée Afrique 1:500 000 (Type spécial pour les régions sahariennes). Cependant ces cartes manquaient encore de précision.

Plus d’informations sur les cartes antérieures aux années 1950 :

Continuer la lecture de Les cartes du Sahara
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search