Un géographe au Sahara : Arneb civil au Grand Désert par Jean Bisson

Biographie d’une extrême richesse, mêlant les résultats scientifiques et les anecdotes, dont une partie est rapportée dans des notes en fin d’ouvrage, qu’il faut absolument lire car elles offrent un autre regard sur le travail et la vie de l’auteur, le livre de Jean Bisson peut être considéré comme un ouvrage inhabituel. En effet s’interpénètrent ici des récits personnels et des démonstrations de géographe, comportant de nombreux aspects techniques, qui pourront parfois rebuter le lecteur non spécialiste, mais qui sont indispensables à sa démonstration. Fort heureusement, un glossaire et des sortes d’encadrés – on pourrait dire plutôt des a parte – viendront utilement, tout au long du texte, éclairer la lecture et initier au Sahara ceux qui le découvrent à travers cette œuvre.

Le texte ci-dessus est extrait du compte-rendu que François Troin a consacré dans Les Cahiers d’EMAM n° 30 de 2018 à Un géographe au Sahara : Arneb civil au Grand Désert(1) de Jean Bisson, compte rendu que nous vous recommandons et auquel nous ajouterons simplement les éléments suivants :

  • Paru en 2014, cet ouvrage est un numéro hors-série la revue trimestrielle Le Saharien, éditée de 1964 à 2020 par La Rahla – Amicale des Sahariens. Ce périodique a changé de titre en 2021 pour devenir Sahara et Sahel.

_________________________

  1. Le sous-titre fait allusion au lapin domestique (arneb civil) différencié du lièvre (arneb en arabe), une façon de présenter avec modestie l’irruption d’un néophyte – Jean Bisson – dans le désert saharien. (Note reprise dans le compte-rendu de François Troin.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search