Le Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (CERMOC) et ses publications dans les collections de la BU des Deux Lions… ou ailleurs

Créé au Liban en 1977 et fusionné dans l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) en 2003 – une chronologie qui n’est pas sans rappeler celle d‘URBAMA… – le Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (CERMOC) avait entrepris de nombreuses de recherches et édité de nombreuses publications sur la région. Une partie a été mise en ligne par l’lfpo en 2017.

La BU des Deux Lions conserve de nombreux documents dont le CERMOC est l’éditeur et/ou l’auteur. C’est notamment le cas du Bulletin d’information du CERMOC, également intitulé Document du CERMOC, dont notre avons tous les fascicules sauf le dernier. Par contre, nous n’avons que deux des 25 fascicules des Cahiers du CERMOC et aucun de l’éphémère revue Jordanies.

Dans les listes ci-dessous , les fascicules présents à la BU des Deux Lions figurent en gras. Pour chaque fascicule nous avons ajouté un lien vers sa notice bibliographique et ses localisations dans le SUDOC. D’autre part, le texte est en ligne, lorsqu’il est disponible dans la Bibliothèque numérique de l’Ifpo ou dans OpenEdition, est accessible en cliquant sur le titre.

Continuer la lecture de Le Centre d’études et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain (CERMOC) et ses publications dans les collections de la BU des Deux Lions… ou ailleurs

Voyageurs français en Orient au XIXe siècle

Sylvie Aubenas, Jacques Lacarrière. Le voyage en Orient.
Paris : Bibliothèque nationale de France, Hazan, 1999
Université de Tours | SUDOC
Denise Brahimi. Arabes des Lumières et bédouins romantiques : un siècle de “Voyages en Orient” 1735-1835. Le Sycomore, 1982.
Université de Tours | SUDOC

Depuis au moins le XVIIIe siècle, le voyage en Orient a été, comme le voyage d’Italie, un passage obligé pour l’élite européenne cultivée. Nombreux sont ceux qui ont sacrifié à cet appel du Levant, qu’ils soient aventuriers, savants ou hommes de lettres dont les plus connus comme Volney, Châteaubriant, Lamartine, Nerval ou Flaubert, ne devant éclipser bien d’autres écrivains oubliés de nos jours.

Jean-Claude Berchet. Le voyage en Orient : anthologie des voyageurs français dans le Levant au XIXe siècle. Robert Laffont, 1985.
Université de Tours | SUDOC

De quel Orient s’agit-il ? L’anthologie publiée par Jean-Claude Berchet nous en donne un idée. C’est un Orient qui commence en Europe, car, outre la traversée en bateau ou le voyage par l’Orient-Express, son choix de textes se partage en plusieurs parties concernant la Grèce, l’Asie mineure, Constantinople, la Syrie-Palestine, l’Égypte et le désert.

Parus entre 1846 et 1904, les documents que nous vous présentons ci-dessous font partie de nos collections et limitent à la Syrie-Palestine et au Sinaï. Il s’agit de trois récits de voyages et d’un guide. Leurs auteurs ne sont pas spécialement connus et leur motivations diverses, allant des pèlerinages sur les lieux saints (Louis Tesson ; les pères assomptionnistes) à l’intérêt scientifique (Louis Lortet), en passant l’actualité politique de l’époque (Édouard-Auguste Spoll).

Louis de Tesson. Voyage au Mont Sinaï. Tours : A. Mame et Cie, 1846

Édouard-Auguste Spoll. “Souvenirs d’un voyage au Liban”, Le Tour du monde, 1861.

Louis Lortet. “La Syrie aujourd’hui”, Le Tour du monde, 1880-1882.

Les professeurs de Notre-Dame de France à Jérusalem. “La Palestine : guide historique & pratique”. Paris : La Bonne Presse, 1904.

La Syrie aujourd’hui par Louis Lortet

Entre le premier semestre 1880 et le deuxième semestre 1882, Louis Lortet (1835-1909), doyen de la faculté de Médecine de Lyon, a publie en vingt-quatre épisodes dans Le Tour du monde le récit de voyages effectués entre 1875 et 1880 dans le Levant. Intitulé “La Syrie d’aujourd’hui”, il s’agit de la prépublication de La Syrie d’aujourd’hui, voyages dans la Phénicie, le Liban et la Judée, 1875-1880 qui paraîtra en 1884 chez Hachette. Il contribue aussi à l’organisation définitive de la faculté de médecine de Beyrouth.

Le titre ne doit pas tromper le lecteur d’aujourd’hui. La Syrie dont il s’agit ici n’est la Syrie actuelle, héritée du mandat français issu du dépècement de l’Empire ottoman après la Première Guerre mondiale, mais bien la Grande Syrie ou Syrie-Palestine, qui rassemblait ces territoires divisés et antagonistes que sont de nos jours la Palestine, Israël, le Liban, la Jordanie et la République syrienne. Quand paraît le récit de Lortet, seul le Liban a gagné une relative autonomie depuis l’expédition française de 1860 (cf. l’article Souvenirs d’un voyage au Liban par Édouard-Auguste Spoll). La Palestine n’a pas encore d’identité administrative propre et reste surtout pour les Occidentaux la Terre sainte (cf. l’article La Palestine : guide historique & pratique).

Continuer la lecture de La Syrie aujourd’hui par Louis Lortet

Souvenirs d’un voyage au Liban par Édouard-Auguste Spoll

Homme et femme maronites. — Dessin de Bida, d’après nature.
Grossir l’image dans Gallica

Publié dans Le Tour du monde du premier semestre 1861, “Souvenirs d’un voyage au Liban” a pour auteur Édouard-Auguste Spoll (1833-1914). S’il sera l’auteur de nombreux romans, traductions et essais et le rédacteur de plusieurs journaux, cet homme de lettres est encore au début de sa carrière. En 1859, à vingt-six ans, comme bien d’autres avant lui, il effectue un voyage en Orient dont il ramène cet article sur le Liban et un autre relatant une “visite à la grotte d’Antiparos” sur l’île de Paros.

Continuer la lecture de Souvenirs d’un voyage au Liban par Édouard-Auguste Spoll
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search